5 raisons de choisir la 3D pour créer vos modèles

Vous travaillez en produit fini ? Ou peut-être utilisez-vous la coupe à plat pour développer vos produits ? Dans les 2 cas, je vais vous présenter 5 raisons de changer vos habitudes 😉 et de choisir la 3D pour créer vos modèles.

Bonne lecture !


Les 5 raisons de choisir la 3D pour créer vos modèles

  1. Gain de temps
  2. Moins de gaspillage
  3. Économie d’argent
  4. Décupler sa créativité
  5. Économiser de l’espace

1) Gain de temps

clear glass with red sand grainer
Photo by Pixabay on Pexels.com

La première raison la plus évidente et la plus pertinente selon moi est le gain de temps

Comme vous le savez bien, le temps est précieux lorsque l’on crée une collection notamment pour ne pas louper le coche : la date de mise en vente des produits.

Je vais vous montrer en quoi la 3D peut vous aider à ce niveau là.

La création de modèle de façon traditionnelle (produit fini et coupe à plat)

Mais tout d’abord, nous allons nous rafraîchir la mémoire sur les étapes.

Avec la méthode traditionnelle, voici comment on procède :

  1. on trace les patronnages (à plat ou informatiquement),
  2. on les découpe,
  3. ensuite, on les coupe dans le tissu,
  4. on coud le modèle,
  5. on le repasse,
  6. si on a pas de mannequin cabine en interne, il faut prendre rendez-vous avec un mannequin extérieur pour l’essayage,
  7. enfin, on l’essaye,
  8. puis, on évalue / effectue les retouches.

Si vous travaillez en produit fini, il faudra attendre que votre fournisseur vous envoie la pièce pour l’essayer ⏱ . Ce qui nous fait une étape supplémentaire (9).

Et par la suite, il faudra faire votre retour au fabricant qui corrigera les patronnages et recommencera toutes les étapes précédemment citées. Et ce, pour chaque modèle.

C’est long car toutes ces étapes prennent du temps. Et le temps, c’est de l’argent 😏


La différence avec l’utilisation de la 3D

➡️ Avec la 3D, on gagne du temps sur : 

  • la coupe des patronnages : tracés informatiquement, les patronnages sont déjà découpés ✅
  • la coupe dans le tissu : pas besoin de couper, il suffit d’appliquer le tissu voulu en quelques clics sur les patronnages
  • l’assemblage et le repassage du modèle : là encore, des clics suffisent à assembler le vêtement et, si besoin, à le repasser ✅
  • la prise de rendez-vous avec un mannequin : avec la 3D, on a un avatar sur mesure disponible 24h/24 et 7j/7pour l’essayage où l’on peut contrôler plusieurs éléments comme
    • le confort ✅,
    • les points de pressions du vêtement sur le corps ✅.
    • Mais aussi observer là où il y a de la tension sur le vêtement ✅, entre autres.
Un avatar personnalisable à vos mesures

Ce qui revient à 5 étapes avec la 3D :

  1. on trace les patronnages,
  2. on coud le modèle,
  3. on applique les matériaux (tissus et fournitures),
  4. on essaye,
  5. et on retouche.

On a 3 à 4 étapes en moins comparé à la méthode habituelle.


L’essayage du prototype physique sur mannequin vivant

💡 Un essayage du prototype physique sur mannequin vivant sera indispensable quoiqu’il arrive. 

Alors, autant économiser du temps et de l’argent en essayant le modèle sur un avatar au stade de la mise au point du produit où on tâtonne encore. 

Et autant rentabiliser le tout, en essayant le prototype physique finalisé (PPS) sur un mannequin vivant pour les dernières vérifications.

Le temps ainsi gagné nous permettra de mieux respecter les délais et de l‘utiliser sur d’autres parties du projet.


2) Moins de gaspillage

La deuxième raison pertinente de choisir la 3D pour créer vos modèles est pour moins gaspiller.

Faire toutes les étapes citées précédemment consomment, entre autres :

  • du papier,
  • de la matière première : tissu principal, doublure, fil et fournitures diverses (boutons, thermocollant, fermetures à glissière…)
  • et tout autres ressources nécessaires à la fabrication des prototypes physiques.

➡️ En utilisant la 3D, et en réservant le prototype physique pour la dernière étape de la mise au point, on économise ces ressources

On utilise et fabrique uniquement ce dont on a besoin.

Et en faisant moins de gaspillage, on économise aussi de l’argent.


3) Économie d’argent

person putting coin in a piggy bank
Photo by maitree rimthong on Pexels.com

On économise de l’argent sur les ressources, oui, mais pas seulement.

Fabriquer des prototypes physiques est coûteux. Et c’est encore plus vrai si vous travaillez en produit fini pour réaliser la mise au point de vos modèles. Vous devez payer pour tous les prototypes physiques fabriqués pour chacun des modèles.


➡️ Avec la 3D, la mise au point étant faite digitalement, vous réduisez le nombre de prototypes à fabriquer et donc, vos frais de prototypage / d’échantillonage.


Voir les autres tailles sans avoir à fabriquer d’autres échantillons

➡️ De plus, vous aurez la possibilité de visualiser, via la 3D, la gradation des différentes tailles sans avoir à fabriquer des prototypes dans les tailles extrêmes (comme les Size Set Samples).


4) Décupler sa créativité

close up of human hand
Photo by Pixabay on Pexels.com

En produit fini ou en coupe à plat, si on veut tester, on a un peu plus de contraintes (contraintes financières, délais, etc.).

En effet, si on décide de tester un tissu différent ou un tissu dans un coloris précis : il faut le chercher, le sourcer.

Si on veut changer une longueur ou une forme : il faut refaire le prototype, dans certains cas, pour mieux se rendre compte du rendu (et le temps de le recevoir, ça risque de ne pas être compatible avec les délais).


➡️ Avec la 3D, on peut tester plus librement, à volonté et en moins de temps. De plus, la 3D permet d’avoir un effet assez proche du réel au niveau des matériaux.

Et si on décide finalement, après plusieurs essais, d’annuler le modèle, on ne se retrouvera pas avec des prototypes physiques sur les bras. Etant donné que la grande majorité du processus aura été fait de façon digitale.

Ce qui m’amène au point suivant, économiser de l’espace et donc du stockage.


5) Économiser de l’espace

Une fois que vous avez réalisé vos essais avec les prototypes physiques, que faire de ces toiles et des prototypes non viables ? Les stocker ? Notre espace est limité.

carton box and tape with scissors on shabby table
Photo by Karolina Grabowska on Pexels.com

➡️ Avec la 3D, les essais de prototypes sont faits informatiquement, ce qui réduit le nombre de prototypes physiques fabriqués et donc le nombre de prototypes pour lesquels on doit décider de ce qu’on doit en faire


Conclusion

Voilà mon point de vue pour les 5 raisons de choisir la 3D pour créer vos modèles.

Évidemment, ce ne sont pas les seuls avantages de la 3D.

Alors… convaincu•e ? 😏


De plus, compte tendu de la situation actuelle, on se doit de changer nos habitudes pour mieux concevoir les vêtements de demain et faire de la mode une industrie plus propre.

On ne peut plus fonctionner comme avant, on doit innover 💪🏽 . Et, je suis convaincue que cette innovation passera par le digital et donc, par la 3D.


Alors, si vous souhaitez faire parti des entreprises qui innovent 😏 et faire votre transition en douceur ☁️, vous pouvez me contacter : bonjour@wendymarie.fr pour tester la conception 3D d’un de vos modèles 😊


Pour découvrir les avantages de la 3D dans mon quotidien de modéliste freelance, lisez l’article ci-dessous 👇🏽


À bientôt,

Wendy

Table des matières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!