Les essayages et les retouches, à quoi ça sert ?

Si quand je te dis que nous allons faire des essayages ou des retouches, tu ne vois pas du tout de quoi je parle alors, cet article est pour toi ! 😁

Je vais t’expliquer en quoi les essayages et les retouches consistent concrètement et pourquoi ce sont des étapes importantes pour la réalisation de tes modèles.

essayages retouches
Photo by cottonbro on Pexels.com

Plan


Préalable à l’essayage : la toile

Avant d’envisager de faire un essayage, il faut d’abord avoir quelque chose à essayer (logique) : ce qu’on va essayer c’est la toile du modèle.

La toile représente tous les éléments du patronnage assemblés ensemble.

C’est une version « brouillon » du modèle fait dans un tissu appelé toile à patron qui permet de ne pas gaspiller le tissu définitif.

La toile a différentes lignes tracées dites « lignes d’aplombs » qui sont :

  • Les lignes horizontales : ligne de taille, de poitrine, de bassin…
  • Et la ligne verticale de droit fil (DL) qui indique le sens du tissu et qui permet de vérifier si l’aplomb du vêtement est respecté.

La toile est un « brouillon » de ton modèle

Cette toile peut être décousue, on peut écrire dessus, on peut la couper… c’est vraiment un brouillon.

Elle est faite pour ça.

On réalise la toile sans y mettre tous les accessoires, décorations et autres garnitures du modèle final (boutons, fermeture à glissière, galon, biais…).

C’est une version simplifiée du modèle juste pour la mise au point.

Contrairement au prototype, qui lui sera pris en exemple pour la réalisation en série et qui doit être identique au modèle final

pièce d'études col montant
Sur cette pièce d’études réalisé dans la toile à patron, on peut voir les lignes d’aplomb horizontales et verticales tracés au crayon

J’ai d’ailleurs brièvement aborder ce sujet dans l’article ci-dessous :


À quoi servent les essayages ?

Les essayages servent à essayer la toile du modèle pour vérifier plusieurs choses comme :

La mise au point des patronnages

  • Est-ce que le modèle tombe bien ?
  • Est-ce que les aplombs sont respectés ?
  • Quels sont les défauts/les choses à améliorer ? Etc. 

Le confort du modèle

  • Est-ce que le vêtement est agréable à porter ?
  • Est-ce qu’il y a suffisamment d’aisances pour bouger, se déplacer sans être gêné(e) ? Etc.

Le style du modèle

Là, c’est davantage ta partie 😊 

Les patronnages sont construits en fonction de mon interprétation du dessin du modèle et de ton brief.


Besoin d’aide pour préparer un brief ton modèle comme une pro ?

Cet article devrait te plaire 👇🏽


Et il se peut que nous avions imaginé certaines éléments du vêtement différemment comme par exemple des plus grandes poches, un col plus large…

Ou qu’en ayant le modèle tangible sous les yeux que tu aies changé d’avis sur la longueur du vêtement, des manches ou autres… et tu as tout à fait le droit 😊

C’est là tout l’intérêt de l’essayage : essayer pour ajuster le modèle.

Les questions à te poser sur les modèles sont :

  • Est-ce que le rendu global du modèle vous convient ?
  • Est-ce que l’emplacement de tel ou tel élément vous convient ?
  • La dimension des poches par exemple vous convient-elle ?
  • Est-ce que vous souhaitez rajouter ou supprimer des éléments ?

Et tous les autres éléments qui concernent le modèle


Sur qui on essaye les modèles ?

L’essayage se fait sur :

  • mannequin en bois pour la mise au point
  • et il se fait sur mannequin vivant qui a la morphologie de votre cible pour vérifier le confort et d’autres éventuels ajustements.

Essayer sur une personne qui a une morphologie proche de sa cible est très important.

Par exemple, si tu cibles des personnes d’1m60, n’essayes pas ton pantalon sur une personne d’1m80 (même si elle fait la même taille que la taille de base de ton modèle).

Car la longueur du pantalon ne sera pas la même et les lignes de position du genou ne seront pas au même endroit.

photo of woman wearing white sweater
Photo by cottonbro on Pexels.com

🎯 L’objectif de l’essayage est de repérer les choses à améliorer pour qu’au fur et à mesure on puisse se rapprocher du produit que tu as envie de vendre à vos clients et donc, du résultat final.


Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture.

On discutera de modélisme de mode, d’éco-conception de vêtements avec Clo3D et d’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 16 autres abonnés

Combien d’essayages devons-nous faire ?

On réalise autant d’essayages que nécessaire. 

En moyenne, on peut faire 3 ou 4 essayages mais tout dépend du modèle (la complexité, les ajustements à faire, etc…).

Dans certains cas, on peut même faire plus que 4 essayages et c’est normal.

Le plus important est que le modèle soit au point, qu’il te plaise et qu’il te convienne.

C’est à ce moment qu’on pourra arrêter les essayages.


Faire une toile ou un prototype coûte de l’argent (et du temps)

Cependant, garde à l’esprit que réaliser une toile ou un prototype a un coût !

C’est pour cela que je réalise mes toiles en 3D et que je fais 80% de la mise au point du modèle sur Clo3D.

Toile 3D

La 3D t’intrigue pour ta marque éco-responsable ? Cet article devrait t’intéresser 👇🏽


Qu’est-ce que les retouches ?

Après avoir vu les différents ajustements à faire sur le modèle pendant l’essayage, viens le temps des retouches.

Les retouches comme on l’entends dans le modélisme, ce n’est pas « que » raccourcir ou rallonger le modèle comme on pourrait le faire dans une retoucherie par exemple.


Les retouches en retoucherie

Quelques exemples de retouches sur vêtements existants :

Exemple 1

Vous avez acheté une robe dans votre magasin préféré !

Malheureusement, elle baille un peu à la taille et est un peu longue.

✅ Alors, le ou la retoucheur(se) ajustera votre robe à la taille et en longueur.

Exemple 2

Vous avez un pantalon dans votre garde-robe que vous aimeriez transformer en short.

✅ Ici, le ou la retoucheur(se) raccourcira les jambes du pantalon.

➡️ La plupart du temps, ces retouches s’effectuent directement sur le vêtement à retoucher.


Les retouches pour le modélisme

Tandis que pour le modélisme, on va corriger les patronnages pour les mettre au point en :

  • coupant les patronnages,
  • en ajoutant des millimètres ou des centimètres ici et là,
  • en creusant l’emmanchure ou l’encolure, pour vous citer que quelques exemples.

Ici, on corrige les patronnages pour concevoir un nouveau modèle et non pour ajuster un vêtement existant.

text
Photo by cottonbro on Pexels.com

➡️ En fonction des problèmes vus à l’essayage, la modéliste appliquera telle ou telle retouche adaptée

Car même si :

  • le patronnage est tracé correctement,
  • avec les bonnes dimensions
  • et qu’on a tous les éléments dont on a besoin pour le modèle,

Pourquoi il faut absolument essayer les prototypes ?

Bien souvent la morphologie et le confort au porté entrent en jeu pour corriger le modèle. 

Et ces ajustement liés à ces facteurs ne peuvent pas être réalisés sans passer par l’essayage

On est obligé de passer du 2D du patronnage au 3D de la toile parce que le vêtement est destiné à être porté par une personne dans la vie de tous les jours

De plus, le vêtement se doit d’être adapté à l’usage qu’en fera son utilisateur (usage quotidien, usage occasionnel, uniforme, etc.) d’où les essayages et retouches.


En résumé

➡️ Les essayages servent à identifier les retouches à effectuer sur les patronnages du modèle.

➡️ Les retouches servent à corriger les patronnages du modèle.


Conclusion

J’espère que cet article aura apporté les réponses à tes questions.

Si jamais tu as des questions, pose-les moi en commentaire 😊


Et si tu as un projet de création de collection en tête et tu souhaites en savoir plus sur la création de modèles,

Réserve ton appel découverte offert juste ici et on en discute 😊


À bientôt,

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Saisis ton adresse e-mail pour t\'abonner au blog et ne manquer aucune publication d\'article sur le modélisme, l\'éco-conception via la 3D et l\'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!