Épisode 1 : 4 raisons qui m’ont poussé à créer ma formation en ligne sur Clo3D

En septembre 2023, j’ai décidé de créer ma formation en ligne sur Clo3D pour les modélistes et les créatrices de patrons de couture.

Et à travers ces épisodes, j’ai envie de documenter tout le cheminement de la création de cette formation.

À la base, je ne voulais pas créer de formation en ligne. Je me suis même convaincue de ça 😂

En fait, j’avais des à priori sur le monde de la formation en ligne.

  • je n’avais pas une bonne image de ce monde 👉🏽👈🏽
  • je pensais qu’il n’y avait aucun suivi des apprenants
  • Et je sous-estimais le besoin de formation des personnes

Mais 4 choses m’ont fait changé d’avis :

1) Envie de concrétiser un projet

open on white picnic blanket
Photo by Leeloo The First on Pexels.com

Tu sais, le truc drôle c’est que avant de me lancer dans la création de cette formation en ligne, j’ai eu plusieurs occasions de former des personnes sur Clo3D dans le cadre d’une mission :

  • pour une entreprise
  • et pour une école

Et ce qu’il y a d’encore plus drôle c’est que lorsque j’étais en BTS et que j’ai expliqué à ma classe comment créer une manche de base pour notre projet de défilé, une de mes camarades de classe m’a demandé si je ne souhaitais pas enseigner.

Et je me souviens de lui avoir dit non parce que je voulais avant tout être sur le terrain. Comme quoi, on évolue et on finit par changer d’avis.


Les 2 missions dont je te parlais juste avant ne se sont pas concrétisées.

Mais, derrière chaque « non » se cache une opportunité.

Au moment où je me faisais accompagner par ma mentor en août 2023, je me souviens lui avoir dit que je voulais quand même réaliser ce projet d’une façon ou d’une autre.

Que ce soit pour un projet client ou non.

Pour 3 raisons :

  1. l’expérience de créer une formation
  2. le plaisir de transmettre mes connaissances
  3. formaliser tout ce que j’avais appris et expérimenté sur Clo3D en tant que modéliste freelance

2) Possibilité de proposer un suivi aux apprenants

Je pensais que lorsqu’on lançait une formation, qu’il n’y avait aucun suivi.

C’est quelque chose que j’ai beaucoup vu et je pensais que c’était comme ça que ça se passait 🤷🏽‍♀️

De mon côté, je ne me voyais pas ne pas proposer de suivi aux apprenantes.

Parce que j’estime que même avec la meilleure explication du monde, tu n’es pas à l’abri de cas particuliers.

Mais, en suivant moi-même une formation en ligne, je me suis rendue compte qu’il était possible de créer une forme de suivi pour répondre aux questions.

Du coup, ça m’a fait changé d’avis positivement.

La troisième raison, c’est que…


Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture, sur le modélisme, l’éco-conception avec Clo3D et l’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 13 autres abonnés

3) Il y a de la demande pour la formation en ligne

J’ai eu des demandes de cours et de formation Clo3D sur Instagram (et même aujourd’hui, j’ai de plus en plus de personnes qui me contactent sur le sujet).

Et en échangeant avec ma communauté et en m’adressant aux créatrices de patrons de couture, je me suis rendue compte qu’il y a une vraie demande de formation :

  • pour ne pas déléguer et faire soi-même (par envie ou par budget)
  • pour apprendre des méthodes de quelqu’un qui est plus avancé que nous (et qui a déjà fait la plupart des erreurs possibles)
  • pour aller plus vite
  • pour être plus efficace
  • pour ne pas perdre des mois à chercher des informations à droite à gauche

Je connais bien ces raisons car je suis moi-même passée par là 😅

Moi qui suit une autodidacte, j’ai fini par me former à Instagram parce que apprendre solo, c’est long et ça demande beaucoup d’énergie.

Alors que lorsque tu suis une formation, tu suis une méthode pensée pour que ton apprentissage soit fluide.

Et enfin…


4) C’est un bon match entre “ce que j’ai envie de faire” et “ce dont ma cible a besoin”

Et ce point n’est pas à négliger, au contraire.

Je n’ai pas envie de faire les choses “juste” parce qu’il y a un marché ou une demande.

Selon moi, c’est le meilleur moyen pour faire du chiffre, certes, mais de se perdre soi en chemin.

Je me souviens que mon amie Diaguilie m’avait dit : « On a de la chance de pouvoir façonner une activité qu’on aime et qui nous ressemble, ça n’a pas de sens de subir cette activité en proposant des choses qu’on n’a pas envie de faire »

Et elle a entièrement raison.


Maintenant que j’étais décidée à créer cette formation, il fallait que je sache ce que j’allais mettre dedans 😅 (et valider le besoin) : J’ai donc créé un questionnaire.

Je t’en parle dans un prochain article 🙂


À vendredi prochain 🙂

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Saisis ton adresse e-mail pour t\'abonner au blog et ne manquer aucune publication d\'article sur le modélisme, l\'éco-conception via la 3D et l\'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!