Retour au bercail (2/3) – Ce qui m’embête sur les réseaux sociaux

Dans l’article précédent, je t’annonçais mon retour sur le blog et je t’expliquais pourquoi j’avais arrêté de poster. Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment les réseaux sociaux ont joué un rôle dans la reprise du blog.

Rdv ici pour le lire : Pourquoi j’ai arrêté le blog


Les réseaux sociaux, c’est bien mais…

person holding iphone showing social networks folder
Photo by Tracy Le Blanc on Pexels.com

Après avoir :

  • relancé mon compte Instagram en août 2023
  • et m’être dédiée à cette seule et unique plateforme jusqu’en décembre 2023 (j’ai tenu 4 mois en monocanal),

Je me suis lancée sur LinkedIn.

Parce que :

  • rester sur une seule et même plateforme, c’est pas pour moi.

J’ai essayé mais franchement, à un moment donné, j’ai l’impression de tourner en rond.

  • j’aime pas mettre tous mes oeufs dans le même panier

Au début, pour LinkedIn, je me suis dit “je teste et je vois ce que ça donne”

Parce que j’avais peur de ne pas aimer LinkedIn.

Comment je voyais LinkedIn avant

Franchement, j’avais encore l’image de LinkedIn comme un réseau très corporate et très froid. Pas fun du tout comparé à Insta.

Pour moi, c’était le réseau social où tu as ton profil qui fait office de CV en ligne.

Et tu repartages des CVs de temps en temps. Point barre.

Mais ça, c’était avant.

Car je peux te dire que ça a bieeeeen changé depuis.

Ça n’a rien avoir.

Aujourd’hui, il y a une audience de plus en plus jeune (18-30 ans) qui postent, des posts bien rédigés (on dit « copywrités », donc écrits pour te donner envie de lire), etc.

Et il y a des stars de la plateforme comme sur Instagram.

Bref LinkedIn, c’est autre chose, je t’invite à tester même si tu as une marque de vêtements ou de patrons de couture pour promouvoir tes produits !

La différence entre LinkedIn et Instagram

Donc, j’ai testé LinkedIn pendant 2 mois et j’ai clairement vu la différence entre Instagram et LinkedIn.

Sur LinkedIn

  • j’évolue plus vite en termes de croissance de compte

Je sais que c’est pas le nombre d’abonnés qui compte MAIS,

Sur LinkedIn, c’est vraiment différent car une personne abonnée :

  • voit tes contenus et si elle interagit avec ton contenu (avec des likes et/ou des commentaires), ça montre ton contenu à SON réseau (ses abonnés) donc tu as une visibilité de fou !

Et qui dit visibilité, dit possibilité de toucher des potentiels clients.

  • j’ai aussi plus d’interactions sous mes posts : comme je te le disais, plus tu as d’engagements plus tu as de la visibilité et plus tu as d’engagements (c’est un cercle vertueux).
  • j’ai plus de visibilité également (la boucle est bouclée, tu l’auras compris).

Donc, rien que ça, ça m’a fait réfléchir à comment je voulais m’investir sur Instagram sans pour autant complètement l’abandonner.

Parce que sur Instagram, tu peux quand même échanger plus facilement en DM avec ta communauté, créer du lien, surtout avec les stories.


Je me sentais bridée avec le format court

“Bon sur LinkedIn, ça a l’air de bien se passer pour toi. Alors, pourquoi revenir sur le blog ?”

Pour plusieurs raisons :

Sur les réseaux, t’es limité

Sur les réseaux sociaux, t’es limité par un nombre de :

  • caractères
  • minutes
  • slides

Ce qui t’oblige à être concis.

C’est une bonne chose d’être concis. Mais le problème c’est que c’est difficile d’aller en profondeur sur un sujet.

Parfois, j’ai envie d’expliquer un truc dans les détails et je ne peux pas parce que :

  • la légende ou texte sera trop long
  • il y aura trop de slides

Donc, avec ces contraintes, tu peux oublier les explications détaillées.

Tu restes en surface et tu ne peux pas aller au bout de ton raisonnement.


Bye bye, les études de cas détaillée.

Bye bye, les explications de process créatif et j’en passe.

Et ça, c’est frustrant.


On me dira « bah, tu fais plusieurs posts ».

Ok tu fais 15 000 parties mais pas sûr que les gens se souviennent de ce que t’as dit dans la première partie.

Alors que sur un article, par exemple, tu as tout au même endroit.


Les réseaux sociaux, c’est pas chez toi 🤷🏽‍♀️

Je ne compte plus les fois où j’ai vu des comptes se faire bannir ou se faire restreindre parce que :

  • la publication n’a pas plu au réseau social
  • problème technique
  • X ou Y raison

Donc, en fin de compte, t’es locataire de ton compte.

Et du jour au lendemain, le réseau peut décider de te mettre à la porte 😅

Ça m’a fait prendre conscience que je ne veux pas dépendre des réseaux sociaux.

Car à tout moment, tu peux “perdre” tout ce que tu as bâtis pendant des mois voire des années.

(Même si dans le fond, tu ne perds jamais vraiment tout. Ta communauté ne t’oublient pas.)

J’ai envie d’investir mon énergie dans du long terme

Ensuite, sur les réseaux sociaux, il faut créer toujours plus de contenus pour rester visible.

Et franchement, c’est fatiguant surtout lorsque je vois que, même en ne publiant pas sur mon blog, j’arrive à avoir du trafic sur mon site grâce à des articles publiés l’année dernière ou l’année d’avant.

Donc, sur les réseaux, par moment, j’ai l’impression d’être dans une roue de hamster 😅

Même si j’aime créer du contenu, créer du contenu, ça demande du temps et de l’énergie.

Quitte à passer du temps et de l’énergie, j’ai envie que ce soit sur du contenu long où je peux :

  • aller au bout de mon raisonnement
  • nuancer les choses
  • donner des exemples
  • aller dans le détail

Bref, être plus libre dans ma création de contenus.

Et qui plus est, créer du contenu qui peut être trouvé sur Google.

Comme je te le disais plus haut, j’ai déjà trouvé des clients qui sont tombés sur mon site après une recherche Google alors que ça faisait 6 mois que je ne publiais plus rien.

Comment ça se fait ? C’est grâce aux mots-clés.

En gros, quand tu vas chercher des informations sur Google, il y a des chances que tu tombes sur mon article si des mots (issus de ta recherche Google) sont présents dans mon article.

Avec les articles, ce n’est pas la date de publication qui compte (contrairement aux posts sur les réseaux sociaux) mais les mots utilisés.

Choisir la bonne plateforme pour créer du contenu long

Bon au vu de tout ce que je t’ai dit : c’est ÉVIDENT qu’il fallait que je me lance sur une plateforme longue.

Mais choisir la plateforme, sur laquelle créer du contenu long, n’était pas aussi simple que ça 🤔

Je t’en dis plus dans l’article qui sort lundi prochain.


Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture, sur le modélisme, l’éco-conception avec Clo3D et l’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 13 autres abonnés

Dis-moi en commentaire :

  • quel est ton ressenti sur les réseaux sociaux ?
  • est-ce que tu as un blog, une newsletter à côté des réseaux sociaux de ta marque ?

À mercredi prochain 🙂

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Saisis ton adresse e-mail pour t\'abonner au blog et ne manquer aucune publication d\'article sur le modélisme, l\'éco-conception via la 3D et l\'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!