Episode 3 : j’ai failli abandonner la création de ma formation Clo3D

Depuis septembre 2023, je travaille sur ma formation Clo3D pour les modélistes et créatrices de patrons de couture indépendantes et la deuxième semaine du mois de mai, j’ai failli abandonner.

Oui, tu as bien lu.

Mais heureusement, j’ai pris une décision importante pour que cette formation voit le jour.

Et c’est ce dont on va parler aujourd’hui.

PS : si tu as manqué l’épisode 2 des coulisses de la création de ma formation Clo3D, rendez-vous ici.


Les difficultés que j’ai rencontré ces dernières semaines

Cette première formation sur Clo3D m’aura fait voir de toutes les couleurs.

Au point de me demander si j’allais aller au bout.

flower vase on a table
Photo by Mikhail Nilov on Pexels.com

Voici ce qui m’a challengé :

Le tournage (sortie extrême de ma zone de confort)

J’aime bien sortir de ma zone de confort mais je n’aurais jamais pensé que le tournage me challengerait autant.

Je pensais même que ça serait simple étant donné que j’avais mon brouillon de support écrit.

J’ai l’habitude de faire des visios avec mes clients et de leur expliquer des choses.

Mais je pense que ce qui m’a mit la pression, c’est le côté “fixe” de la vidéo enregistré. Une fois enregistrée, la vidéo n’est plus modifiable. C’est pas comme un article, par exemple, où on peut se relire et mettre à jour simplement.

Du coup, je me mettais une pression monstre pour que la vidéo soit nickel chrome (alors que je débute).

Je n’étais pas mal à l’aise de parler à une caméra, de parler “dans le vide”.

C’est juste que je suis plus à l’aise à l’écrit et j’ai plus l’habitude d’expliquer les choses à l’écrit.

J’arrive mieux à structurer mes idées de cette façon.

Mais en vidéo, j’avais cette sensation de raconter n’importe quoi, de ne pas être suffisamment claire dans mes explications.

Je ne compte plus le nombre de fois que j’ai recommencé la même vidéo.

Ceci dit, je reste persuadée que c’est une question d’entrainement et d’habitude.

C’était comme apprendre à marcher pour la première fois

Quand on apprend à marcher, on ne marche pas parfaitement bien du premier coup.

On fait des tentatives infructueuses, on marche en crabe, puis on fait nos premiers pas maladroits.

On tombe.

Ensuite, la démarche commence à s’améliorer et on finit par marcher naturellement sans même s’en rendre compte.

Et un beau jour, on se met à courir.

Je pense que c’est la même chose pour tout.

En fin de compte, apprendre à tourner ma première formation, c’était comme apprendre à marcher.

J’ai fait mes premières tentatives infructueuses et maintenant, ma démarche n’est pas encore parfaite mais j’avance quand même.

Donc, à partir de maintenant, je ne peux que progresser et m’améliorer.

C’était une formation très longue à construire

Je ne me suis absolument pas facilité l’existence en choisissant de faire une formation longue, alors que c’est la première.

Mais je suis comme ça 🤷🏽‍♀️, j’aime bien me mettre des bâtons dans les roues 😂

Quand je galérais avec le tournage et que je réussissais péniblement à filmer une vidéo, je me disais “j’ai encore X modules à filmer”.

Et là, j’étais dépitée.

J’avais l’impression que je n’allais pas m’en sortir et que je n’arriverais jamais au bout de cette formation.

Donc, je commençais à me décourager petit à petit.

J’ai eu des petits problèmes techniques au niveau du son

J’ai également eu des problèmes de son.

J’ai testé plusieurs micros pour finalement utiliser celui de mon iPhone.

J’ai vérifié avec l’équipe support de l’outil que j’utilisais pour filmer mais ils n’entendaient rien d’anormal.

Donc, je me suis dit que c’était peut-être moi qui était un peu trop exigeante avec ma vidéo.

La première formation est toujours la plus difficile à créer

Enfin, j’ai galéré autant car… c’était la première. Tout simplement.

La première fois que tu fais quelque chose c’est toujours plus long et pénible que les fois suivantes.

Et le résultat n’est pas forcément à la hauteur de tes attentes, mais il faut apprendre à faire avec.


Ce qui m’a fait tenir malgré tout

Tu me vois peut-être venir, ce qui m’a fait tenir c’est d’avoir  un Pourquoi

white flowers on white vase on brown wooden table
Photo by cottonbro studio on Pexels.com

Pendant toute cette épreuve, je me suis encore plus rendue compte de l’importance d’avoir une vision, un Pourquoi.

La vision, ça sert surtout dans ces moments là :

  • quand c’est dur
  • quand tu as envie d’abandonner, de tout lâcher
  • que tu as envie de pleurer, tellement c’est challengeant

Si je n’avais pas eu un pourquoi fort en me lançant dans la création de cette formation, j’aurais abandonné depuis biiiiiiien longtemps.

Mais voici ce qui m’a fait persévérer :

  • je m’étais engagée publiquement et auprès de personnes en privé

J’ai fait exprès de m’engager publiquement pour 2 raisons :

Raison #1 : J’aime beaucoup partager ce que je vis dans mon activité : que ce soit mes réussites et mes épreuves.

Je n’ai pas peur “de rater” en public.

Raison #2 : En m’engageant publiquement, je savais que je ne pouvais plus reculer, avoir la flemme ou trouver toutes sortes d’excuses pour ne pas avancer sur ce que je devais faire.


Ce que j’ai fait pour restructurer la formation Clo3D + surmonter ces épreuves

Bon, tu as compris qu’abandonner n’était pas une option pour moi.

Donc, j’ai décidé de restructurer la formation pour pouvoir la terminer plus rapidement.

Je me suis concentrée sur les points les plus importants de la formation à délivrer dans un premier temps

En me disant que j’allais compléter par la suite.

J’ai créé des slides théoriques pour être sûre de ne pas oublier de dire certaines choses dans les vidéos

Comme je te l’expliquais, je craignais de ne pas dire tout ce que je souhaitais dire.

Donc, j’ai trouvé une solution pour palier ce problème : les slides théoriques introduisent les vidéos pratiques sur le logiciel.

J’ai décidé de compléter après la vente avec les retours des élèves

En choisissant de mettre à disposition une version allégée et non complète, ça me donne l’occasion d’avoir le retour précieux des élèves :

  • de vérifier que tout est clair
  • voir ce qu’il faut améliorer dans mes explications
  • etc.

Donc, c’est plutôt positif !

J’ai gardé en tête que la formation peut être mise à jour = le plus important c’est qu’elle soit disponible pour les élèves

Comme je l’ai dit dans cet article, cette formation n’a pas vocation à rester la même pendant 10 ans.

Parce que ça n’a pas de sens pour moi, déjà.

Et je la fais sur un logiciel, les logiciels, ça évolue constamment. Il y a régulièrement des nouvelles fonctionnalités.

D’ailleurs, pour l’anecdote, je n’avais pas encore fini la rédaction de la formation que l’interface avait changé et j’avais déjà fait mes captures d’écrans sur l’ancienne interface 🤡

C’est bien la preuve que c’est une formation qui sera mise à jour en fonction :

  • des changements du logiciel et,
  • des retours des élèves

Résultat, en 1 semaine, j’ai avancé beaucoup plus vite sur la création des vidéos de la formation

  • Le lundi : je décidais de restructurer la formation
  • Le mardi : j’ai filmé la première version de mes vidéos pratiques.
  • Du mercredi au vendredi : Avec les vidéos pratiques, j’avais l’impression de survoler les explications, donc j’ai créé mes slides théoriques
  • Samedi : j’ai fait le plan pour filmer la deuxième version de mes vidéos pratiques et structurer la présentation
  • Dimanche : j’ai tout filmé d’une traite (vidéos théoriques et pratiques) pour garder la même énergie et que ce soit plus facile

Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture.

On discutera de modélisme de mode, d’éco-conception de vêtements avec Clo3D et d’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 16 autres abonnés

La première version de la formation Clo3D : ce qu’il y aura dedans

À la base, j’avais 13 modules.

Finalement au lancement, il y aura 10 ou 11 modules avec les parties prioritaires.

Puis, je vais rajouter les autres modules et compléter les modules existants après la vente.

structure formation clo3D
J’ai listé les 13 modules que je souhaitais faire puis je les ai réorganisé entre modules prioritaires, modules à compléter et modules secondaires

Je te donnerais plus de détails sur le contenu des modules très bientôt 😉


Les 5 leçons que je retiens de la création de cette première formation sur Clo3D

J’ai appris plein de choses avec cette formation, voici 5 leçons :

1) Faire des formations plus courtes

Malgré le calvaire que ça a été… je compte bien créer d’autres formations 😂

J’ai déjà des idées mais je ferais probablement des formations plus courtes.

J’ai envie de créer d’autres formations car j’aime bien le fait de :

  • créer un produit de 0 pour mes clients et,
  • transmettre mes connaissances

Même si le process a été chaotique et laborieux, j’ai bien aimé apprendre à créer cette formation.

2) Pour les formations longues, lancer une version allégée de la formation, dans un premier temps

Si je décide de faire une formation longue, je lancerais une version allégée et je la compléterais après.

Ça me mettra beaucoup moins de pression.

3) J’ai pu créé ma méthode de formation

Dans toute cette galère, j’ai finalement créé ma méthode pour :

  • créer ma formation
  • et transmettre mes idées à l’oral

Donc, ça m’aidera à être plus efficace la prochaine fois car je ne partirais pas de 0.

4) Accepter d’être une débutante

Être perfectionniste, c’est loiiiiiin d’être un cadeau.

C’est même un poison :

  • Ça te freine (tu restes à la même étape parce que, non c’est pas assez bien alors que ça fait 14 fois que tu peaufines)
  • Ou ça t’empêche de faire les choses (tellement tu te mets la pression)
  • Ça te fait être beaucoup trop dur avec toi-même

J’ai déjà dépassé le perfectionnisme dans le quotidien de mon activité.

Mais, mon perfectionnisme est revenu avec cette formation car je débute dans la création de formations en ligne.

Si toi aussi, tu te mets une pression de dingue dans ton travail ou quand tu commences une nouvelle activité, j’ai envie de te dire que c’est OK d’être débutante.

Il faut bien commencer quelque part.

Le plus important, c’est que les choses soient faites. Puis tu amélioreras ensuite, jour après jour.

Tu as déjà fait le plus dur : commencer.

5) L’important, c’est de faire de son mieux

J’essaye de me dire ça régulièrement : c’est l’intention qui compte et l’important c’est de faire de son mieux avec ce qu’on a aujourd’hui.

Si tu pars avec une bonne intention, l’envie de faire de ton mieux, c’est ce qui compte le plus.

Même si le résultat ne te plait pas complètement, l’important est d’avoir donner le meilleur de toi-même.

Comme ça, tu n’as pas de regrets.

Alors que si tu étais parti avec un état d’esprit où :

  • tu as bâclé le projet
  • tu sais que tu aurais pu faire mieux (parce que tu en as clairement la capacité aujourd’hui) et tu as décidé de ne pas faire d’effort

Ben là, c’est pas ouf.


Conclusion

C’est tout pour cet épisode sur les coulisses de la création de ma première formation Clo3D 🥲

Je prévoyais d’en parler dans mon bilan du mois de mai, mais ça aurait été trop long.

Il me reste encore du travail comme la réalisation des livrets pour les apprenants.

Mais c’est un soulagement de savoir que les vidéos principales sont enfin tournées.

J’aurais d’autres vidéos à tourner pour mettre à jour la formation et la compléter.

Mais je le ferais petit à petit contrairement au lancement où j’ai du filmer beaucoup de vidéos d’un coup.

Actuellement, je suis également en train de préparer l’espace de formation pour les apprenants.

Cet épisode 3 est l’occasion de t’annoncer que ma formation Clo3D sort le mercredi 26 juin 2024 😁

Si tu crées toi-même tes patrons et que tu souhaites te former sur Clo3D, je te conseille de noter cette date dans ton agenda pour ne pas manquer le lancement de la formation 😉

À bientôt,

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Saisis ton adresse e-mail pour t\'abonner au blog et ne manquer aucune publication d\'article sur le modélisme, l\'éco-conception via la 3D et l\'entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!