Analyse du croquis : en quoi ça consiste ? (et pourquoi c’est important pour tes modèles)

Avant de concevoir ton modèle, la modéliste va réaliser une analyse du croquis.

Mais en quoi ça consiste au juste 🤔 ?

Je t’en dis plus dans cet article.


L’analyse du croquis se fait en 2 étapes

De mon côté, l’analyse du croquis se passe en 2 étapes de recherches sur :

  • les finitions et les assemblages
  • la forme des patronnages du futur modèle

1) Recherches sur les finitions et les assemblages

analyse croquis
Photo by cottonbro studio on Pexels.com

Pour déterminer quelles assemblages et finitions je vais faire pour ton modèle, je tiens compte de plusieurs critères comme :

  • Le type de modèle
  • Le tissu
  • L’usage du produit au quotidien par le client final

Pour faire mes recherches, je vais faire me baser sur :

  • Mon expérience
  • Regarder ce qui se fait sur ce type de produit (selon la concurrence, le grade de qualité…)

Parce qu’on ne réinvente pas la roue.

Attention, l’idée n’est pas de copier-coller.

Mais de s’inspirer de ce qui est pertinent pour le modèle.

Je vais te donner un exemple pour que tu comprennes mieux la nuance.


Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture.

On discutera de modélisme de mode, d’éco-conception de vêtements avec Clo3D et d’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 19 autres abonnés

Madame Wendy MARIE-LOUISE-HENRIETTE CHAUPARD responsable de traitement, collecte vos données sur ce formulaire pour vous permettre de recevoir la newsletter. Consultez la politique de confidentialité pour en savoir plus sur vos droits relatifs à vos données personnelles.


Exemple de recherches pour les finitions et assemblages

J’ai travaillé sur un modèle où il fallait faire des manches amovibles (amovibles signifie que tu peux retirer les manches du vêtement et les remettre par la suite).

Ici, on a une problématique d’usage au quotidien.

Le système amovible ne date pas d’hier.

Donc, j’ai regardé ce qui se faisait déjà sur ce type de système amovible et sur ce type de produit.

C’est quelque chose qu’on retrouve beaucoup sur les vêtements de travail et de chantier par exemple (les équipements de protection individuelle).

Mon client hésitait à mettre des boutons pressions.

Cependant, suite à ma recherche, j’ai vu que le plus courant était de mettre des fermetures à glissières pour plusieurs raisons :

  • C’est plus secure que des boutons pressions : si tu lèves le bras, la manche peut se détacher facilement avec des boutons pressions. Alors qu’avec un zip, tu peux bouger tes bras sans avoir peur que ta manche se déboutonne.

  • C’est plus confortable car les fermetures à glissières sont plus plates que les boutons : donc au repos tu ne sens pas le volume des boutons qui est désagréable. En plus, de ne pas sentir le vent passer entre les boutons.

  • C’est plus esthétique : lorsque tu lèves le bras, tu ne vois pas les trous/ouvertures qu’il y a entre les boutons.

  • C’est plus pratique de fermer une fermeture à glissière plutôt que de boutonner chaque bouton un à un.

J’ai donc conseillé à mon client de privilégier les fermetures à glissières pour le système amovible plutôt que les boutons pressions.

Ne pas chercher à partir de rien

Si tu veux il y a aussi le fondateur des parapluies Blunt qui parle du fait que pour développer ses parapluies, il n’a pas eu d’autres meilleurs options que de partir de ce qui existait déjà (après que ses 18 mois de prototypes de parapluies soit un échec) : la page à propos de la marque de parapluie Blunt

Et il y a aussi Austin Kleon qui a fait tout un chapitre sur le sujet de l’inspiration et de ne pas chercher à partir de rien, dans son livre Steal Like an Artist. (Je te le recommande même pour ta recherche d’idées de modèles pour ta collection 😉)

Ébauche des schémas explicatifs pour les assemblages et finitions

Suite à ces recherches, je vais faire un brouillon de schémas pour expliquer comment les différentes parties du vêtement doivent être cousues par les ateliers.

Par la suite, je les redessinerais sur l’ordinateur avec Illustrator (si je ne l’ai pas déjà dans une de mes bibliothèques de sections) pour les mettre dans le dossier technique de ton modèle.

Si besoin, je pourrais même accompagner le dossier technique de photos d’assemblages et finitions, si ça aide à la compréhension.

Ces sections pour les assemblages et finitions me permettront de concevoir mes patronnages par la suite avec les bonnes marges de couture.


2) Recherches sur la forme des patronnages du futur modèle

Pour les formes de patronnages, je vais observer le modèle et dessiner un brouillon des différentes parties du vêtement.

Ensuite, le plus souvent, je vais sélectionner un des fonds de base le plus pertinent pour construire ton modèle.

Je vais transformer ce fond de base et créer les différents morceaux du modèle.


Explication des fonds de base

Les fonds de base, c’est un peu des templates Canva, Notion qu’on va modifier pour nos besoins et obtenir le résultat souhaité.

On peut citer :

  • Jupe de base
  • Pantalon de base
  • Corsage de base

Si le modèle nécessite une construction particulière, je vais partir de mes :

  • livres de modélisme
  • ressources (comme mes anciens cours, par exemple)

Ou encore je combine les 3 : mon expérience, les livres et les ressources.

Pour résumer :

  • L’analyse du croquis sert à concevoir le modèle
  • Grâce à cette analyse de croquis, la modéliste pourra déterminer la forme des patronnages à créer (les différentes pièces du vêtement). Mais aussi, choisir les finitions et assemblages les plus adaptés pour le modèle.

L’analyse du croquis, c’est une prestation que j’ai incluse dans mon offre pour les marques de vêtements


À mercredi prochain 🙂

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles sur le modélisme, l’éco-conception via la 3D (Clo3D) et l’entrepreneuriat à destination des marques de vêtements et des marques de patrons de couture.

Abonne-toi et fais partie des premiers qui recevront mes conseils pour la création de vêtements !

Madame Wendy MARIE-LOUISE-HENRIETTE CHAUPARD responsable de traitement, collecte vos données sur ce formulaire pour vous permettre de recevoir la newsletter. Consultez la politique de confidentialité pour en savoir plus sur vos droits relatifs à vos données personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!