6 choses que j’aime avec Clo3D en tant que modéliste freelance

Aujourd’hui, j’ai envie de te partager 6 choses que j’aime avec Clo3D en tant que modéliste freelance.

Peut-être que tu es modéliste industrielle toi aussi, ou bien, créatrice de patrons de couture indépendante et que tu as envie de te mettre à Clo3D.

Le logiciel te fait de l’oeil mais tu hésites.

Tu te demandes probablement :

  • Est-ce que ça vaut le coût / le coup ? 😉
  • Est-ce que Clo3D est un bon investissement pour ton activité d’indépendante ?

Ma réponse est… un GRAND OUI et je t’explique pourquoi je l’ai intégré à ma méthode de travail, au point de me spécialiser dessus.


1) Clo3D me permet d’être en accord avec mes valeurs

Je n’aime ni stocker ni gaspiller (sûrement parce que j’ai eu une phase minimaliste).

Avec les toiles, je rencontrais toujours le même problème : qu’est-ce que j’en fais une fois que je n’en ai plus besoin ?

Sans compter que selon le modèle, il peut y avoir plusieurs retouches donc autant de toiles à fabriquer, à stocker voire jeter.

Et je t’avoue que ça m’embêtait beaucoup.

Avec Clo3D, j’ai beaucoup moins ce problème car :

Je ne fais plus de toiles pour les 80% de ma mise au point

Je finalise tout de même ma mise au point sur des prototypes physiques (les 20%) car ces derniers représentent une étape indispensable du process.

En ayant fait 80% de la mise au point sur des prototypes virtuels, il y a naturellement moins de prototypes physiques à fabriquer.

C’est du pur bonheur pour moi car il y a moins de gaspillage et moins de stockage.

Je n’ai plus de patrons à archiver en physique

Mes patrons sont maintenant un fichier sur mon ordinateur et c’est beaucoup moins encombrant.

Quand ils sont imprimés en papier, je les détruit et puis les recycle.

Je n’ai plus à les garder “au cas où”, une fois la mise au point du produit terminée.


2) Utiliser Clo3D me permet d’être plus mobile en travaillant depuis mon ordi

Depuis longtemps, je dirais depuis le tout début de mon activité, j’aspirais à travailler sur un logiciel de modélisme pour 2 raisons :

Raison #1 : J’adore travailler sur les logiciels de modélisme (et sur l’ordinateur, en général)

Étant perfectionniste, je prenais beaucoup trop de temps à mon goût pour tracer les modèles manuellement.

Je cherchais à faire des tracés propres et nets pour que ce soit au millimètre près (modélisme oblige).

Sauf que… je suis aussi impatiente (perfectionniste et impatiente = deux traits de personnalités qui ne vont pas ensemble mdr).

Donc, j’aime quand ça va vite.

Je suis pressée de voir le résultat et j’ai horreur d’avoir la sensation de perdre du temps, surtout quand je sais que je peux aller bien plus vite.

Donc, avec les logiciels de modélisme, je peux :

  • être précise (pour satisfaire mon perfectionnisme)
  • et rapide (pour satisfaire l’impatiente que je suis).

Raison #2 : J’aime l’idée de n’avoir besoin que de mon ordinateur pour bosser

Même si je travaille de chez moi la plupart du temps, en tant que modéliste CAO (Création Assistée par Ordinateur), je peux aussi travailler ailleurs comme dans un café, un autre pays… sans craindre de ne pas avoir tout mon matériel avec moi.

J’ai aussi moins d’encombrements “physiques” : l’ordinateur, c’est un écran et une souris.

À la main, il faut avoir une grande table pour tracer ses patrons confortablement.

Et si possible, avoir une table à hauteur du nombril pour ne pas se casser le dos. En plus, d’avoir tout le matériel de tracé qui va bien (règle japonaise, perroquet, etc.).


3) C’est plus facile d’être précis et de mettre au point en ayant le prototype 3D juste à côté

Comme je te le disais précédemment, la précision est très importante dans le modélisme (on est au millimètre près).

  • Avec Clo3D, 10 cm c’est 10 cm. À la main, 10 cm peut se transformer en 10,2 cm, si on ne fait pas attention.
  • Avec Clo3D, une perpendiculaire, c’est une perpendiculaire. À la main, il suffit d’avoir légèrement bougé ton équerre pour que la perpendiculaire ne le soit plus.

Dans les 2 cas, il faut recommencer le tracé.

Avec Clo3D, j’ai la possibilité de voir le modèle sous toutes les coutures

Sur Clo3D, je peux masquer mon avatar si j’ai besoin de voir l’intérieur du prototype.

Voici quelques exemples de vêtement pour lesquels j’ai masqué certaines pièces pour voir l’intérieur.

Je peux pivoter l’avatar dans tous les sens.

Je peux mettre mon tissu en transparent pour mon vêtement et me rendre du volume autour du corps (si c’est trop large ou pas assez).

Tissu transparent pour pantalon – Avatar © Clo3D

Je vois en direct le résultat de mes retouches et ça fait gagner un temps fou.

Même au niveau de la réflexion autour des retouches, si j’ai un doute, je fais mes retouches sur les patronnages et je vois tout de suite si c’est une bonne idée ou pas avec la toile 3D.

Je peux également créer les patrons en étant au plus proche de la morphologie de la marque de mon client grâce aux avatars (mannequins virtuels) personnalisables en mesures.

D’ailleurs, l’avatar que tu vois avec le pantalon transparent est un avatar à mes mesures (en stature et en mensurations).

Cela m’a permis de tracer le pantalon en suivant les repères de mon avatar sur mesures 😁


Cet article te plaît ?

Ne rate pas les prochains 😉

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles, à destination des marques de vêtements et de patrons de couture.

On discutera de modélisme de mode, d’éco-conception de vêtements avec Clo3D et d’entrepreneuriat dans la mode.

Abonne-toi et reçois les articles directement dans ta boîte mail (c’est gratuit !).

Rejoignez les 19 autres abonnés

Madame Wendy MARIE-LOUISE-HENRIETTE CHAUPARD responsable de traitement, collecte vos données sur ce formulaire pour vous permettre de recevoir la newsletter. Consultez la politique de confidentialité pour en savoir plus sur vos droits relatifs à vos données personnelles.


4) C’est plus rapide et pratique de créer les modèles avec Clo3D

Avant d’utiliser Clo3D, je créais mes patrons à la main et je faisais une toile.

  • Donc :
    1. je traçais les patrons
    2. les découpais
    3. coupais le métrage de toile nécessaire
    4. repassais la toile
    5. coupais les patrons dans la toile
    6. puis, j’assemblais la toile à la machine
    7. pour enfin essayer la toile, noter les corrections à faire sur les patrons
    8. puis, corriger les patrons

Et rebelotte, je repartais sur une nouvelle toile jusqu’à ce que le modèle soit techniquement OK avant les retouches de style.

C’est long n’est-ce pas ?

Tout ce process s’étalait sur environ 2-3 jours de travail à peu près.


C’était ni rentable ni complet comme service pour mes clients de travailler manuellement

Donc niveau rentabilité, on y était pas.

Avant, je pouvais prendre encore moins de clients et de modèles par client qu’aujourd’hui.

Sinon, je ne m’en serais pas sortie avec la charge de travail par client et j’aurais rallongé les délais à un point où ce n’était pas intéressant de me confier des modèles (tellement le délai aurait été long).

En plus d’être moins intéressant pour mes clients car je ne réalisais pas la gradation des vêtements.


Ce que j’ai gagné depuis que je réalise les modèles de mes clients avec Clo3D

Avec Clo3D, faire ces étapes me prend quelques heures :

  • les patronnages
  • le prototype 3D
  • les retouches techniques des patronnages
  • la gradation

Résultat : je vais beaucoup plus vite.

J’ai un service plus complet pour les modèles de mes clients (avec la gradation et la génération de fichier DXF, par exemple).

Je peux accompagner plus de clients.

Je peux faire plus de modèles et les corriger beaucoup plus rapidement.


D’ailleurs, j’avais rédigé un article il y a 2 ans quand je commençais à proposer mes services sur Clo3D. J’y avais partagé quelques premiers ressentis. Si tu veux le lire, c’est par ici 👇🏽


Je peux créer des bibliothèques de modèles et les utiliser simplement

C’est plus pratique et facile de créer et réutiliser une bibliothèque de modèles par client.

Dupliquer un modèle se fait en quelques clics et transformer les patronnages à partir d’une forme connue est beaucoup plus simple qu’en procédant avec des patrons papiers ou cartonnés.


5) Je fais des économies en achetant moins de matières premières (toile, papier, etc.) et d’outils

Eh oui, parce qu’à chaque retouche, il faut créer une toile et chaque toile consomme du métrage de toile à patron.

Sans parler de l’investissement pour acheter des mannequins en bois : maintenant, j’ai accès à des avatars homme, femme, enfant et bébé.

Puis, j’essaye le prototype réel sur une vraie personne pour vérifier la mise au point et le confort, comme je te l’expliquais plus haut.


6) Ça peut rester du digital

Il y avait des fois où j’avais envie de faire des patrons de vêtements juste par pur plaisir de créer.

Mais, je n’étais pas sûre de coudre le vêtement.

Donc, « je me retenais » parce que :

  • je savais pas quoi faire des patrons après,
  • je savais que ça allait prendre de la place,
  • qu’il fallait les stocker, les ranger,
  • et si j’avais fait une toile, je ne savais pas quoi en faire (encore une fois)

Avec Clo3D, je peux créer librement, sans retenue ni culpabilité

Si je fais les patrons et que finalement je décide de ne pas créer le vêtement, ce n’est pas grave :

  • J’ai un aperçu 3D du vêtement (ce qui me permet d’avoir une idée du modèle)
  • Les patrons sont digitaux (pas d’encombrement inutile)

En fin de compte, ça me laisse le choix d’imprimer ces patrons ou non.


Clo3D te tente ? J’ai une surprise pour toi

En lisant mon article, peut-être que ça t’a donné envie d’apprendre à utiliser le logiciel.

Mais tu ne sais pas par quel bout prendre la chose : par où commencer ni quoi apprendre sur Clo3D.

Pas de panique ! C’est pour des personnes comme toi que j’ai créé ma formation Clo3D qui sort ce mercredi 26 juin 2024 ! (soit dans 2 jours 😱😁)

Avec cette formation, je te guide dans ton apprentissage.

J’ai sélectionné et rassemblé pour toi l’essentiel à savoir sur le logiciel pour pouvoir l’utiliser efficacement en tant que modéliste et créatrice de patrons de couture : de l’avatar à l’exportation de ton fichier pour la suite de ton projet.

En passant par la création de patronnages et du prototype 3D of course.

Cette formation sera le résultat de 2 ans d’expérimentations sur le terrain et d’erreurs.

À l’occasion du lancement de cette version initiale (qui sera complétée dans les mois qui viennent), je propose ma formation à un prix exclusif.

Dès que la période de lancement sera terminée, le prix augmentera, donc, c’est l’occasion de rejoindre le programme à son prix le plus bas 😉

Abonne-toi à la newsletter, si ce n’est pas déjà fait, pour ne pas manquer le lancement.


La formation « Modélisme Clo3D pour Débutants » pour les modélistes et créatrices de patrons de couture est désormais disponible (la V1 est sortie en juin 2024) 😁

Découvres dès maintenant ce qui sera abordée👇🏽

PS : je te montre même un aperçu vidéo de la formation 👀


À mercredi 😁

Wendy

Reçois chaque semaine les articles publiés directement dans ta boîte mail

Chaque mercredi et vendredi à 7h00, je publie des articles sur le modélisme, l’éco-conception via la 3D (Clo3D) et l’entrepreneuriat à destination des marques de vêtements et des marques de patrons de couture.

Abonne-toi et fais partie des premiers qui recevront mes conseils pour la création de vêtements !

Madame Wendy MARIE-LOUISE-HENRIETTE CHAUPARD responsable de traitement, collecte vos données sur ce formulaire pour vous permettre de recevoir la newsletter. Consultez la politique de confidentialité pour en savoir plus sur vos droits relatifs à vos données personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!