#WORKINPROGRESS N°5 – Blouse oversize (DAO)

Bonjour à vous !

Je suis de retour avec un nouveau #WORKINPROGRESS spécial DAO.

Cette fois-ci, je suis partie d’une blouse oversize de mon dressing.

Visuellement, on dirait qu’elle est plutôt simple, mais ça reste une impression. Parce que quand on y regarde de plus près et quand on étudie les finitions, on se rends compte qu’elle n’est pas si simple qu’il n’y parait.

C’est pour ça que j’ai choisi ce modèle 😁.

QU’EST-CE QUE CETTE BLOUSE A DE SI PARTICULIER ?

Aussi, en étudiant la blouse, je me suis dit que le prix était complètement justifié. Quand je l’ai acheté, je la trouvais chère mais j’ai constaté que :

  • En regardant les finitions, rien que pour le montage avec ce tissu, c’est un savoir-faire particulier : car ce vêtement fait parti des produits qu’on appelle « flou » dans le jargon du secteur. Et de ce que j’ai vu des produits flous, c’est que les matières étaient fluides donc glissantes à la machine alors il faut un(e) mécanicien(ne) modèle expérimenté(e) pour les coudre à un bon rythme et sans abîmer le produit.
  • Les finitions choisies ne sont pas les plus rapides à faire : il y a plusieurs étapes de montage (comme pour la couture anglaise ou la patte de boutonnage de cette blouse) donc ça prends du temps et le temps c’est de l’argent. Certaines d’entre elles nécessitent même des outils ou machines spécifiques que tous les fournisseurs ne possèdent pas (comme pour l’ourlet mouchoir). Encore une fois, c’est un savoir-faire particulier.
  • Enfin, les finitions choisies prolongeront la vie du vêtement : les matières fluides risquent d’être plus fragiles que les autres alors il faut bien choisir les finitions pour le modèle. Dans ce cas, la plupart des assemblages ont été réalisés avec une couture anglaise donc le bord du tissu est complètement protégé et invisible. Alors, le vêtement s’abimera moins vite.

Bon, je suis consciente que dans le prix d’un vêtement, il n’y a pas que le prix des matières, fournitures et le prix des finitions qui rentrent en compte. Il y a évidemment d’autres facteurs. Mais en ce qui concerne la partie technique, à mon sens, le prix du produit est juste.


Disclaimer

Je tiens à préciser que les dessins techniques (dessin à plat, sections…) que je réalise et que je présente dans les WIP-DAO ne sont pas mes modèles. 

En général, je prendrais des modèles existants que je possède dans ma garde-robe (pour les étudier et me baser dessus) mais que je n’ai pas conçu (imaginé et/ou cousu) moi-même sinon je le préciserais dans l’article si il s’agit de ma propre création. 

Dans le même temps, les documents techniques présentés ne sont pas les documents techniques officiels : je les ai réalisé seulement pour la démonstration.


Toutes les illustrations que vous verrez ci-dessous ont été réalisées avec le logiciel Illustrator.

Comme pour le chemisier en jean, j’ai étudié la blouse et j’ai réalisé plusieurs documents techniques :

  • Le dessin technique / à plat
  • La fiche technique
  • Les sections
  • Des dessins techniques de détails « Zooms »
  • Une pièce d’études
  • Le dessin d’ensemble avec les sections
  • Le fléchage

LE MODÈLE

Déjà regardons de plus près ce qui compose le modèle.

Sur ce modèle, nous avons :

  • Des épaules tombantes et déportée
  • Un col chemisier
  • Des manches chemisiers avec une patte capucin boutonnée
  • Un ourlet mouchoir

DEVANT

  • Une patte de boutonnage cachée + un pli

DOS

  • Une découpe

NB : Ce descriptif est le même que pour la fiche technique.

Petit aperçu du dessin technique

LES DIFFICULTÉS DU MODÈLE

LE TISSU

Comme je l’ai dit en introduction, le choix du tissu est en soi une première difficulté : le cupro. 

C’est un tissu assez fin, léger pour un rendu fluide MAIS il glisse beaucoup, ce qui le rends difficile à travailler à la machine.

LA PATTE DE BOUTONNAGE

Globalement, les finitions restent assez simples tant dans le montage que dans le dessin des sections (couture anglaise, assemblage puis coulissage* …). À l’exception d’une qui m’a donné le plus de fil à retordre pour comprendre comment elle a été réalisée ET donc pouvoir dessiner la section : l’ouverture avec la patte de boutonnage. Mais j’y reviendrais plus tard dans l’article.


DÉFINITION : COULISSAGE

C’est le fait d’assembler endroit contre endroit par exemple et de retourner l’assemblage pour qu’il se présente tel qu’on le verra une fois la finition/le vêtement terminé(e).


Commençons par le dessin technique.

1-LE DESSIN À PLAT (DEVANT ET DOS)

Comme pour le chemisier en jean, j’ai pris des photos du devant et du dos pour dessiner les dessins à plat. Mais aussi, des photos des détails (patte capucin, ouverture devant, intérieur du col chemisier…).

Blouse oversize – Devant et dos

2-LA FICHE TECHNIQUE

Ces dessins techniques m’ont permis de réaliser la fiche technique du modèle. 

J’ai rédigé le descriptif en français et en anglais.

Blouse oversize – Fiche technique

3-LA PIECE D’ÉTUDES : PATTE DE BOUTONNAGE

Ah, la patte de boutonnage ! 

Pour le dessin des sections, les finitions me semblaient assez simples à représenter sauf celle de la patte de boutonnage qui m’intriguait assez (c’est d’ailleurs cette patte qui m’a poussée dans mon choix d’en faire un WIP DAO comme je l’expliquais en introduction). Alors, j’ai choisi de commencer par elle, la plus complexe.

Ça a été le plus dur à représenter en section car pour dessiner une section, c’est essentiel de comprendre le montage. Si on comprends le montage, on sait quelle est la forme des patronnages. Tout est lié.

En plus, ce qui a été difficile c’est que je ne pouvais pas découdre mon vêtement parce que c’est un vêtement que je voulais garder alors j’ai dû beaucoup observer.

Sections au brouillon

LA difficulté pour moi était le pli en sachant qu’il n’y a pas de couture au milieu devant. Je me suis demandé comment ils avaient fait pour faire la patte de boutonnage et le pli sans faire le devant en 2 parties.

DESSIN DES SECTIONS AU BROUILLON ET PIÈCES D’ÉTUDES EN PAPIER

Alors, j’ai dessiné plusieurs sections, observé de plus près, j’ai découvert quelque chose donc j’ai redessiné des sections puis j’ai fait des pièces d’études en papier. J’en ai fait plusieurs jusqu’à trouver LA solution !

L’ensemble de mes pièces d’études en papier (ça fait beaucoup)
La bonne solution !

La pièce d’études en papier m’a permis de :

  • Comprendre à quoi ressemblent les patronnages;
  • Et, d’avoir une idée de l’ordre de montage.

Maintenant, il fallait que je sois sûre de l’ordre de montage pour bien représenter les piqûres et surpiqûres sur ma section. C’est alors que j’ai décidé de faire une pièce d’études en toile.

Endroit de la pièce d’études en toile
Envers de la pièce d’études en toile

Le processus m’a prit du temps parce que j’étais seule face à mon problème mais ça valait le coup ! Ça m’a permit de me creuser la tête jusqu’à trouver le dénouement.

Blouse oversize – dessin Technique de détails

3-LES SECTIONS

Après avoir fait le plus dur, j’ai réalisé les autres sections. Même quand elles sont simples, j’aime bien faire mes sections au brouillon (cf. l’image plus haut) dans un premier temps avant de passer sur l’informatique en les réalisant sur Illustrator.

Comme ça, je sais « qui est qui », « qui s’assemble avec qui », comment je vais les représenter… ça me permet de gagner du temps et de ne pas me poser ces questions en dessinant sur l’ordinateur.

Alors, j’ai réalisé un total de 5 sections :

  • La patte de boutonnage représentée de 2 façons;
  • L’assemblage de la manche au vêtement;
  • L’ourlet mouchoir;
  • Et la couture anglaise qui représente la plupart des assemblages de cette blouse.

J’ai dessiné toutes ces sections en 2D et en 3D.

SECTIONS EN 2D
Blouse oversize – Sections (1/2)
Blouse oversize – Sections (2/2)
SECTIONS EN 3D

5-LES DESSINS TECHNIQUES DE DÉTAILS « ZOOMS »

Étant donnée que la patte de boutonnage était complexe, j’ai décidé d’en faire un dessin technique de détail. Je ne pouvais pas y couper.

J’en ai profité pour représenter la patte capucin comme elle est boutonnée.

6-LE DESSIN D’ENSEMBLE AVEC LES SECTIONS

Une fois toutes les sections terminées, je les ai représentées avec le dessin à plat du devant et du dos pour mieux illustrer les finitions.

Blouse oversize – Dessin d’ensemble

7-LE FLÉCHAGE

J’ai également réalisé un fléchage pour cette blouse et le tableau associé.

Comparé à la dernière fois, où j’avais mis les tailles en 36, 38, 40 etc. Cette fois -ci, j’ai mis les tailles XS, S, M, L. De plus, le tableau est simplifié en apparence car j’ai choisi de ne conserver que les informations dont j’avais besoin.

Étant donné que la taille de ma blouse est une taille S, j’ai mis en surbrillance cette colonne.

Fléchage
Tableau de mesures

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

J’espère que cet article vous a plu et appris des choses ! 

Laissez-moi vos impressions et faites-moi part de vos suggestions en commentaire, je les lis et j’y réponds 😉 !

Et souvenez-vous des P.A.S. :

Partagez cet article à un(e) ami(e) si vous avez aimé le lire ! C’est une belle façon de me soutenir 😊

Abonnez-vous au blog pour être au courant de la publication des prochains articles !

Suivez-moi sur Instagram @wendymarie.fr pour voir le carnet de bord de mon activité (en gros, tooooout ce que je fais au quotidien pour préparer mes articles) !

À très bientôt pour le prochain article !

Wendy

Table des matières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!