"Agir, à vos côtés, pour une mode qualitative, sensée et raisonnée"

wendy chaupard modeliste mode

Enchantée, moi c'est Wendy

Modéliste Clo3D Freelance, je donne vie aux modèles des marques de patrons ou de vêtements en partant de leurs croquis.

Pour cela, je propose des accompagnements sur-mesure et utilise la 3D dans ma méthode de travail.

Mon parcours

Mes débuts dans le secteur de la mode

Je me suis formée au modélisme au lycée dès 2011. J’ai suivi l’intégralité du cursus Métiers de la Mode et du Vêtement (BEP, Bac pro et BTS). 

Pendant ma formation, j’ai pu découvrir l’industrie de la mode à travers 5 stages, dans un premier temps, chez des façonniers-ateliers (BEM’S), des petits créateurs (PALMACCIO) ou encore des maisons de luxe (Bonpoint). Ce dernier stage me permet de découvrir la mode enfantine qui reviendra au cours de mes différentes expériences.

À la fin de mes études en 2016, j’ai créé ce site, qui était à la base un blog pour présenter mon métier de modéliste et présenter mes projets.

En parallèle du blog, j’ai été Conseillère de Vente chez Jacadi pendant 2 ans. Moi qui avait une bonne connaissance en amont de la mise en vente en boutique, grâce à cette expérience, j’ai pu voir le dernier maillon de la chaine : la commercialisation du produit en boutique.

Cela a été l’opportunité d’en savoir plus sur les attentes des clients et d’avoir leurs retours sur les produits.

Après 2 ans de vente, je me suis remise à niveau en modélisme à l’AICP. Effectuée en alternance, j’ai découvert une branche de mon métier : Technicienne Produit chez RIU Paris (ex-Jacqueline RIU). Pendant cette expérience, j’ai pu faire de la mise au point sur produits finis, du 1er prototype au lancement de la production en série. 

Petite parenthèse

Déjà lors de mes études, j’ai découvert la face caché de la mode que nous connaissons tous.

Ça m’a attristé et je me suis longtemps demandé :

Que faire ? Est-ce que je change de métier ?

Rien que d’y penser, c’était un déchirement. 

Cette option n’était pas envisageable car j’adore ce que je fais. J’aime beaucoup mon métier. 

Alors que faire ?

Aujourd'hui, je sais quoi faire :

  • Faire ce que je peux à mon échelle pour apporter ma pierre à l’édifice (via la 3D notamment).
  • Essayer d’apprendre un maximum sur les alternatives et solutions pour transformer l’industrie textile (en rejoignant le Fashion Green Hub).
  • Mettre mes compétences à disposition de ceux qui agissent pour le bien et pour faire évoluer les choses. Pour montrer qu’une autre façon de faire est possible.

Mon aventure en tant que modéliste freelance

En mars 2021, je choisis de me mettre à mon compte afin façonner mon activité à mon image et de mettre mes compétences aux services de mes clients.

Grâce à mes missions diverses, je découvre tout d’abord l’upcycling avec ISLA Collective en créant des accessoires de mode à partir de stocks de vêtements invendus. Et, j’accompagne également des jeunes marques dans la création de leurs modèles mais aussi des marques établies (Monoprix, mapoesie Paris).

En 2022, je deviens juré à l’Atelier Chardon Savard pour évaluer le projet Designer de Mode des étudiants de 3ème année

Je me forme également la même année sur Clo3D pour mieux concevoir les modèles tout en faisant au mieux pour limiter le gaspillage (et moins stocker en limitant la fabrication de toiles et prototypes physiques).

La Maille et le Tricot étant omniprésent dans les collections de vêtements, je me forme sur le sujet en 2023 pour mieux accompagner mes clients dans la réalisation des t-shirts, sweat-shirts et pulls entre autres.

Et l’histoire continue 🙂

Pourquoi je suis Modéliste ?

Quand j’étais petite, j’avais 3 passions : les travaux manuels, la géométrie et l’informatique

Les travaux manuels : J’adorais fabriquer et voir ce que j’avais en tête prendre forme sous mes mains.

La géométrie : Je détestais les mathématiques (et ironie de l’histoire, je côtoie les chiffres et calculs au quotidien) mais j’adorais tracer des formes en suivant des mesures.

L’informatique : Étant enfant, être sur l’ordinateur était un véritable terrain de jeu pour moi. Cela signifiait tout un monde virtuel à découvrir. Avec la Création Assistée par Ordinateur (CAO), je fusionne mon intérêt pour l’informatique et la géométrie. (C’est aussi la raison pour laquelle j’utilise Clo3D aujourd’hui.)

Je savais que je souhaitais travailler dans un domaine artistique, créatif mais je n’avais pas d’idée précise du métier. 

Puis j’ai découvert le modélisme « par hasard » lors d’une réorientation au lycée et j’ai très vite compris qu’il me permettrait de concilier mes 3 passions. Et j’ai su que j’avais trouvé ma voie et que ce métier était fait pour moi.

Le modélisme est donc la fusion de mes 3 passions d’enfance.

Ce que j’aime avec le modélisme, c’est tout le cheminement du dessin au produit final, en passant par les patronnages, les pièces d’études et les documents techniques.

De voir la satisfaction de mes clientes quand elles voient leurs idées devenir réalité.

Mais aussi de pouvoir me dire « c’est moi qui l’ai fait ».

Si j’exerce à mon compte aujourd’hui, c’est parce que j’ai envie de mettre à disposition mes compétences pour aider mes clients à concrétiser leur rêve et rendre possible la réalisation de leur collection de vêtements.

J’ai envie de leur libérer du temps sur la partie technique, que ce soit fluide pour eux afin qu’ils puissent se consacrer à d’autres aspects de leur activité, que ce soit : le style, le marketing, la gestion de leur entreprise, etc.

Je souhaite qu’en me déléguant le modélisme de leurs modèles, que mes clients puissent lâcher prise, en sachant que leur projet est entre de bonnes mains.

D’où mon envie d’accompagner principalement les indépendants, des TPE ou des PME, c’est que j’ai la sensation d’avoir plus de valeur à apporter et d’avoir plus d’impact en travaillant avec les petites structures. Mais aussi pour le côté « entreprise à taille humaine » où je me reconnais davantage.

Pourquoi j'utilise la 3D ?

Dans une démarche d’éco-conception.

Pendant le développement produit, il est nécessaire de faire plusieurs prototypes pour mettre au point le vêtement techniquement et stylistiquement parlant. C’est un process normal. 

Le souci c’est que cela demande d’utiliser beaucoup de ressources (papiers pour les patrons, matériaux pour les prototypes…). En plus de devoir stocker les toiles et prototypes par la suite.

Avec la 3D, l’idée est de limiter l’usage des ressources en réalisant la mise au point technique et style via les prototypes virtuels

Ce qui nous permet dans un premier temps, de tester nos idées de création et de régler les patronnages virtuellement sans avoir à faire de nombreux prototypes physiques

Puis dans un second temps, le prototype physique servira à valider et à effectuer des derniers ajustements dans la matière finale. Cela reste une étape indispensable avant de produire plusieurs répliques du modèle.

Utiliser la 3D dans ma méthode de travail, c’est ma façon de faire de mon mieux à mon échelle pour contribuer à une mode plus vertueuse.

Ma vision du vêtement

En tant que modéliste, je porte un regard différent sur le vêtement.

Lorsque certains voient un simple vêtement… voici ce que moi je vois : du travail, de la technique, du temps de réflexion, de la recherche, des finitions, un désir de faire de la qualité.

Car pour moi faire de la qualité, c’est respecter les clients qui adhèrent à notre univers, à notre marque, à notre histoire. En leur donnant un produit pensé pour eux sur le long terme

Faire de la qualité, c’est respecter la planète et être reconnaissante des ressources qu’elle nous met à disposition, pourvu qu’on en fasse le meilleur usage possible. 

Faire de la qualité, c’est prendre le temps de bien faire

Faire dans la juste quantité, c’est produire dans une juste mesure, de façon raisonnée et raisonnable afin de faire de son mieux pour gaspiller le moins possible.

Ma vision de la mode (de demain)

Aujourd’hui, je crois qu’il est temps de ralentir et de remettre du sens dans ce que l’on fait.

J’ai envie d’être actrice d’une mode meilleure, de la mode de demain, que je souhaite plus propre, plus respectueuse de l’environnement, plus sensée et plus qualitative.

Je ne veux pas avoir à choisir entre la mode ou l’écologie. 

Je souhaite allier les 2.

C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’ai rejoins le Fashion Green Hub et que j’utilise la 3D comme outil de conception.

Je crois qu’il est possible de créer sa marque, ses vêtements et son univers, de laisser sa créativité s’exprimer pourvu qu’on fasse les choses bien. Ou du moins qu’on ait une intention sincère de faire les choses bien. 

Je crois en une mode où on fabrique de belles pièces, en termes de style et de finitions et où on valorise des savoir-faire

Je crois qu’il est possible de créer sa marque, ses vêtements et son univers, de laisser sa créativité s’exprimer pourvu qu’on fasse les choses bien. Ou du moins qu’on ait une intention sincère de faire les choses bien. 

Je crois en une mode où on fabrique de belles pièces, en termes de style et de finitions et où on valorise des savoir-faire

Envie de collaborer avec moi ?

error: Content is protected !!